Pourquoi tant de haine ??


Ce site n'utilise aucune publicité intrusive, alors pourquoi utiliser AdBlock ?
Chaque article ne présente que deux publicités : une avant le texte, et une autre a droite de la signature de l'auteur. C'est tout.
Ces deux publicités sont les seuls éléments visibles qui permettent de financer ce site.

Essayez ! Mettez RetinaBoys.com en liste blanche dans AdBlock !
Merci par avance.

Un essai de la récente Bose SoundLink Mini

Par le

test bose soundlink mini

La Bose SoundLink Mini. Une enceinte bluetooth à la promesse d’ultra portabilité vendue 199€. Sonoriser un pique-nique en forêt, un apéro terrasse ou un chantier dépourvu de prise électriques. Voilà mes excuses pour essayer l’une des dernières nouveautés Bose sortie cet été.

Un véritable lingot

Le packaging de la SoundLink Mini est on ne peut plus simple, une brique, un court lingot : 19 cm x 13 cm x 11,5 cm. Une forme très pratique pour qui voudrait en faire un paquet cadeau. Et du coup j’ai été d’autant plus surprise par le poids d’une boîte aussi compacte : 1,4 Kg.

bose soundlink mini test deballage

 

Au déballage, 2 éléments glissent hors du pack :

  •  une plus petite boite qui comprend des adapteurs électriques pour la France et le Royaume-uni. La broche de l’alimentation étant au format US comme chez beaucoup de marques maintenant.
  • un ensemble de deux boîtes l’une sur l’autre au format briques. La première brique est surmontée d’un cache bleu électrique marqué BOSE, sous lequel on trouve un polystyrène et enfin sous un plastique la Bose SoundLink Mini. Dans la seconde boîte, on retrouve tout d’abord la paperasse, soit toutes les notices, garanties et flyers habituels. Le plus intéressant est en dessous, toujours calé par du polystyrène : la base de recharge et le câble d’alimentation pour charger l’enceinte et partir écouter sa musique vers l’infini et au-delà.

Et c'est tout ce qui est fourni. Pour un produit nomade, mobile, au creux de la main et que Bose nous encourage à emmener partout, une housse de transport aurait été la bienvenue. Les coques souples vendues séparément ont le mérite d'exister mais il faut compter 24,95€ pour un look pour le moins plastique et plus vraiment cohérent avec celui du produit en aluminium.

En détails...

L’enceinte elle même pèse 672 grammes comme l’annonce Bose. Ce poids et le toucher de l’alu la crédibilise dés qu’on l’a dans les mains. Les dimensions 18 cm x 5,8 cm , 5,1 cm sont suffisamment réduites pour toujours lui trouver une place au milieu des paquets de chips du panier de la sortie, ou même, discrètement dans la boîte à gants, le temps d’aller chercher les sandwichs avant de se poser dans l’herbe. Conservatrice, j'ai dans ma salle de bain un ancêtre du genre, l'Altec Lansing iMT620, une enceinte portable non pas Bluetooth mais tout de même compatible iPod sortie en 2009. A côté, la Bose SoundLink Mini remplit le contrat et fait vraiment "mini".

bose soundlink mini comparé altec et iphone

Cette enceinte est de type "unibody", monobloc,  sans pièces ni partie amovible apparente. Pour la recharger, on vient la poser sur un socle de chargement, une sorte de station d’accueil. Ce socle est aussi de dimensions réduites (15,5 cm x 5 cm x 3cm), avec des coussinets pour tenir bien en place. C’est pratique, on laisse ainsi le socle branché dans un coin et on ne le voit plus. Au pire, il y a le bon gros marquage du logo Bose qui pourra peut être faire de l'effet sur les visiteurs tatillons.

bose soundlink mini station d'accueil test

En revanche, en proportion la prise secteur est elle trop encombrante. Certes elle est plate mais sur une barrette où les prises sont souvent en quinconce, sa grande largeur occupe trop de place.

 

La connexion entre les deux éléments se fait sur la partie inférieure de l’enceinte. Du coup, sous la Bose SoundLink Mini, on trouve une broche à quatre connecteurs. Il y a aussi un port micro USB pour les futures mises à jour. Cela me laisse craindre à l’idée de la poser dans l’herbe ou sur la plage. J’aurai voulu un petit cache à emboîter ou quelque chose pour protéger.

Un socle en synthétique épais de 4mm fait office de pied et permet de limiter d'éventuelles interférences ou vibrations. Sur l’herbe, le gravier, le métal, il fait son boulot, pas d'interférences et l’enceinte ne bouge pas. Où que je la pose j’ai l’esprit tranquille.

test bose soundlink mini station d'accueil test

Pas de guerre des boutons

Ils sont tous regroupés dans une zone de contrôle sur le dessus. Ce sont des éléments solidaires, surmontés de LED discrètes. Il y en a six, juste les classiques : power, mute, volume -, volume +, Bluetooth et AUX

Ce dernier est là car la SoundLink Mini n’est pas seulement Bluetooth, on peut aussi y brancher une source audio externe avec un câble mini-jack 3,5mm sur le dessous. Il faudra seulement penser à régler le volume de l’appareil externe au max. La présence d’un bouton mute me surprend un peu, un double ou appui long sur – (volume -) aurait pu faire le même effet.

test bose soundlink mini boutons et touches

Les touches sont pourvues d’une surface au matériau très lisse, un polymère agréable mais pas très souple. Il faut bien appuyer, ce qui produit un petit “cloc” quand on relâche. Certains trouveront ça pratique, un son qui signale que l’on a bien appuyé, je trouve ça un peu parasite mais je suis peut-être trop habituée aux interfaces tactiles plus silencieuses. Sur les touches de volume, pas besoin de multiples appuis pour moduler le son, un appui très long ou très court modifiera d’autant le volume, le système est bien réactif.

Le Bluetooth, simple et direct

Pour ce qui est de l'association, c'est standard. On peut monter jusqu'à six appareils. Quelques secondes suffisent et pas de code à entrer, contrairement à certaines associations Bluetooth comme celle des kit mains-libres. Cela a a fonctionné à tous les coups ici avec iPhone 5, iPhone 5 s, MacBook Air et iMac. Il suffit de mettre en marche l'enceinte, d'appuyer sur la touche Bluetooth. Il faut faire la même chose sur son appareil de sortie audio : activer le bluetooth, sélectionner la Bose et hop une note aigue style "tudute" signale la bonne association.

Attention toutefois, lorsque vous associez un nouvel appareil Bluetooth : il ne faut pas appuyer trop longtemps sur le touche d'association de l'enceinte sous peine de réinitialiser toutes ses autres associations.

Ensuite lorsque l'on éteins puis rallume la Bose SoundLink Mini, elle s'appareille automatiquement avec l'une des sources bluetooth qu'on lui a déjà associée. Si il y en a 2 à proximité égale, c'est la dernière utilisée qu'elle prendra en charge. Autre point de test donc : lorsque vous jouez un morceau sur votre Bose SoundLink Mini, un autre appareil, même déjà associé ne peut pas venir se connecter et forcer son propre son. Un détail appréciable si vous avez des potes blagueurs ou un petit frère caractériel. Personne ne coupera votre écoute en balançant sa musique à tout va. Chacun son tour !

bose soundlink mini association test bluetooth

La portée du flux audio en Bluetooth est un peu limitée. Bose prévoit 9 mètres, au-delà de 3 mètres le son commence à se hacher. C'est toujours pareil, le fast-food n'est jamais à 2 mn : il faut toujours revoir les chiffres officiels.

Les yeux fermés ?

Pour la première utilisation je n'ai pas ouvert la notice, un produit bluetooth qui se veut portatif, pratique, ça doit pouvoir se lancer direct non ? Mais il y a tout de même le suspens, la sempiternelle question : la batterie sera-t-elle pré-chargée ? et suffisamment pour en profiter plus de 3 minutes ?

Je me suis lancée : Power, Bluetooth… yes !! Les voyants se sont illuminés et j'ai pu profiter immédiatement du son de la Bose SoundLink Mini. Après le déballage, l'enceinte a pu tourner presque 40 minutes à l'orange avant de clignoter en rouge et de s'éteindre complètement. Pas mal quand même. L'orange étant la couleur qui signale une batterie déchargée et le rouge le signe d'une batterie absolument à plat et à recharger. Un code couleurs standard, Bose n'est donc pas très original mais cherche au contraire à être efficace et pratique avec un produit aux codes classiques mais facile à prendre en main. 

Et le son dans tout ça ?

C'est la fonction première de cette enceinte Bluetooth. La Bose SoundLink Mini n'a pas de fonction kit mains libres, pas de Design signé, il s'agit d'un pure produit audioC'est là son atout majeur. Et en même temps c'est le point le plus simple, le plus rapide à vous décrire. Non pas qu'il soit mauvais, bien au contraire. Moins imprégnant et donc moins descriptible que le son d'un casque, le son de cette enceinte c'est le son typique de la marque. Puissant, rond, relativement précis y compris dans les aigus.

Bref, de taille et d'appellation "mini", cette enceinte rend vraiment un son de qualité. Un son qui se diffuse largement dans l'espace. A condition de bien placer la Bose SoundLink Mini, pas trop près du sol, prés d'un mur mais pas collé non plus, on peut vraiment occuper l'espace avec un son rond et quasiment équilibré. Dans une pièce de 30 mètres carrés, on peut faire danser son monde et couvrir les discussions sans grésillements ni avoir les oreilles qui pleurent. Il y a deux hauts-parleurs passifs et surtout le traitement numérique à la Bose (soit chargé en basses) mais on retrouve quand même des sons mediums, un peu plus que d'habitude je trouve. Un bon point pour moi mais ça dépendra des goûts.

La Bose SoundLink Mini permet d'écouter autre chose que du RnB et du Funk. Sur des bandes originales, un style aux sonorités plus variées et orchestrées, on est tout aussi transporté par les multiples détails. En tout cas avec La marche de l'Empereur ou Inception cette enceinte reproduit pour moi tout ce qu'il faut pour redonner les frissons de ces deux films.

Et justement, en association avec un grand écran et un bon film, la Bose soundLink Mini assure plutôt bien. Qu'il s'agisse d'action ou d'une histoire plus accompagnée musicalement, une fois encore il faudra être attentif au placement. Quelques petits essais sont conseillés pendant que le pop corn chauffe. Si vous avez une pièce alambiquée et un canap' ou un lit pas vraiment en face des appareils, le son ne sera pas mauvais non plus mais sur certains effets, comme une voix lointaine qui fait réagir le regard d'un personnage ou bien un gros et méchant extra-terreste qui surgit, c'est juste moins agréable.

Pour écouter la radio, et notamment les voix si graves et sérieuses de France Info, par contre là c'est beaucoup moins agréable. Le son des radios streamé sur le net, souvent 64/128kbps, ajouté à d'autres spécificités techniques qui me dépasseraient, est peut-être à l'origine de cela mais c'est un peu trop robotique pour mes oreilles. La radio avec la Bose SoundLink Mini ? je passe donc.

Une conso riquiqui, une autonomie maous

Si la fonction première de ce produit est l'audio, sa caractéristique clé c'est sa portabilité, et pour ça il faut assurer côté autonomie. La batterie se charge de deux façons : soit via la station d'accueil, soit directement en se branchant sur la prise sur le côté de l'enceinte.

bose soundlink mini test autonomie

Bose avance 7 heures d'autonomie. Pour ma part, après une nuit de recharge : j'ai passé toute la matinée à jouer la radio depuis mon iMac, au moins 2 heures dehors au soleil à papoter avec des sons Pop et j'ai poussé le vice jusqu'à utiliser la Bose SoundLink Mini encore un peu le soir pour la télé. Résultat vers 23h, ça clignotait en rouge. Le signal pour recharger.

En utilisant l'enceinte tous les matins, je ne la recharge qu'après 4-5 jours. La marque annonce une autonomie bien réelle, je m'approche des 7heures sans même avoir fait de cycles complets de charge/décharge.

Un air de déjà vu dans la famille Bose SoundLink ?

A priori, on pourrait se demander où est la différence entre ce nouveau modèle SoundLink Mini et la SoundLink II que la marque Bose présente également comme une enceinte mobile Bluetooth sur son site internet. Au magasin au contrat de confiance, le vendeur a d’ailleurs quelque peu hésité quand je lui ai demandé si la SoundLink Mini était en stock même si non exposée en rayon. Il confondait les modèles et doutait aussi du prix. Mais je vous rassure, une fois sa fiche argumentaire retrouvée, il m'a bien sûr tout re-expliqué, il s’agissait bien de deux produits différents et Bose serait même une grande marque pour le son et bla bla bla ... c'est mignon un mauvais vendeur quand ça s'adresse à une fille.

bose_soundlink_II

Deux produits différents, et ce n’est pas qu’une question de prix (la Bose SoundLink II est vendue 299€). La SoundLink II est un appareil plus encombrant et plus lourd à ballader (1,3 Kg). Son cache en cuir est aussi moins enclin aux virées vers d’autres revêtements que les boiseries et contreplaqués de nos intérieurs. L’autonomie de la SoundLink mini sera enfin l’autre point qui différenciera les deux appareils car pour ce qui est du son, dans les deux cas on a deux radiateurs passifs opposés et le traitement numérique Bose.

En conclusion

La Bose SoundLink Mini n’ a pas besoin d’excuses pour être utilisée. Si il est vrai qu’elle est très bien optimisée et tout à fait pratique à emmener partout, à la maison posée simplement sur un meuble elle offre aussi un excellent son. Facile à appareiller et contrôler, y compris avec plusieurs appareils, de facture robuste et de format compact, c'est un produit efficace. Seul bémol, j'ai toujours peur quand je la pose à même le sol d'abîmer le contact de recharge ou la prise mini USB mais c'est vraiment ma seule crainte.

Bose ne nous as pas endormis avec du design superflu voir palliatif. Au contraire, tout ce que l'on demande c'est du son et la marque ne nous as pas raconté de cracks. Le son est là avec suffisamment d'autonomie pour une après-midi à bricoler dehors et même encore un peu pour refaire le monde ou autre chose la nuit venue. Et pour 100€ de moins que la Bose SoundLink II, je ne regrette pas mon achat ! 

article rédigé par

J'ai lâché mes poupées quand un Atari 520STE et un Polaroid Supercolor 635 ont déboulé sous le sapin. Depuis, je bidouille, plutôt Mac et Canon. Sinon, je touche au marketing, entre autres...

  • Super article, super photos, super plume… Bravo !
    Ancien vendeur dans le magasin au contrat de confiance, j’ai eu l’occasion de la tester, c’est un régal pour les oreilles et pour les yeux.

    Possesseur de la Bose SoundLink II, j’ai néanmoins deux-trois remarques sur ton article :
    Poser la Bose sur la plage ? Le sable m’a déjà bousillé un iPhone, il ne fera pas une seconde victime ! Le sable & la technologie, mauvais amis.
    Si je ne m’abuse, la batterie de la Bose SoundLink Mini doit être une batterie au lithium-on (comme nos iPhone). Les cycles complets de charges/décharges, c’est une jolie légende urbaine, ça ne va que réduire l’autonomie de la batterie. A faire néanmoins une fois par mois pour calibrer le témoin de batterie.
    J’utilise de temps à autre la Bose pour augmenter le niveau de son de mon MacBook lors de film (streaming), et j’ai remarqué un léger décalage entre le son et l’image. C’est dommage, et assez perturbant.
    Enfin, et c’est à titre personnel, j’ai été assez déçu du niveau de son la Bose. Pratique pour la plage, elle est assez rapidement limitée lorsqu’on veut ambiancer une grande pièce.

    Amie du marketing, bonne continuation ;)

    PS : La photo commerciale de la Bose SoundLink II pique les yeux quand on scrolle dans l’article ;)

    • Lauren M

      Merci Edouard !
      La Bose sur la plage, oui j’avoue c’est un risque mais c’est aussi tellement sympa. J’ai eu un des premiers SoundDock et malgré un paquet d’heures sur un coin de serviette il fonctionne encore en deuxième main, toujours en bord de mer d’ailleurs.
      J’avoue que sur de l’optique ou un téléphone c’est plus délicat et j’y réfléchis à deux fois quand je suis en conditions moyennes, mais en même temps si je ne prévois pas de revente, j’essaie d’en profiter au mieux !
      Et pour les cycles de charge, tu as raison, je voulais plutôt parler de calibrage, on ne m’y reprendra plus.

  • Hey Salut Merci pour ton super article !
    Merci pour ton super site

    Je suis venu ici car j’hesite entre la bose mini et une altek qui à l’avantage d’être waterproof : http://goo.gl/iepZgX
    Sur vente privée je l’ai trouvé à130€… ça se réfléchis…

    Je suis déja un surfan de bose j’ai le casque les oreillettes et les enceintes professionnels BOSE L1 Modele II car je suis musicien. Mais voila le petit béole de bose c’est qu’ils n’ont pas vraiment pensés au gens qui bougent un peut sportifs et qui voudrai des produits un peut costos… Difficile de trouver un juste milieu j’ai l’impression….

    Merci pour ton aide si tu peux m’éclairer ! Le deuxieme probleme de bose c’est qu’ils n’annoncent jamais de puissance donc on peut pas comparer leur produits à ce niveau à est c’est important ! Dans l’attente de te lire !

    Quand à l’image n’y voit rien de personnelle j’adore cette citation que je viens de découvrir peut etre qu’elle te parlera aussi et à nombreux d’entre vous ! Comme ça j’ai le sentiment d’avoir partagé un petit truc aussi ! :)

    D’ailleur excellent ton outil de commentaire il est juste parfait !

    ma musique : http://www.lareloveution.fr

    mon mailing liste : http://goo.gl/MyhcZz

  • Bonjour,
    je passe ici pour avoir une info : cette enceinte est compatible avec quels systèmes ?
    J’ai voulu la tester avec un iPhone 3GS sous iOS 6 et impossible à coupler en bluetooh.
    Un peu déçu car j’espérais l’utiliser avec plusieurs vieux appareils ou d’autres plus modestes.
    Pas envie d’acheter le dernier iPhone juste pour avoir un lecteur MP3 compatible avec cette enceinte.

    Merci de l’info !