Pourquoi tant de haine ??


Ce site n'utilise aucune publicité intrusive, alors pourquoi utiliser AdBlock ?
Chaque article ne présente que deux publicités : une avant le texte, et une autre a droite de la signature de l'auteur. C'est tout.
Ces deux publicités sont les seuls éléments visibles qui permettent de financer ce site.

Essayez ! Mettez RetinaBoys.com en liste blanche dans AdBlock !
Merci par avance.

Samsung Galaxy Gear : déjà un flop ?

Par le

“We’ve acknowledged that our Gear lacks something special. With more investment for user interface and user experience, Samsung devices will be better in terms of customer satisfaction”

C'est la phrase d'un officiel de chez Samsung qui en dit long sur l'échec commercial actuel et annoncé de la toute récente montre du constructeur asiatique : la Samsung Galaxy Gear.

En se basant notamment sur les premiers tests effectués par Wired et The Verge, qui sont parmi les sites high-tech les plus visités aux États-Unis, nous allons essayer de mettre en avant les raisons de ce flop.

Compatibilité limitée

Parmi les critiques communes, celle qui revient le plus souvent concerne la compatibilité de la smartwatch. Celle-ci n'est, pour l'instant, synchronisable qu'avec les Galaxy Note 3 et 10.1. La mise en place d'une compatibilité avec les S4, S3 et Galaxy note 2 serait néanmoins prévue d'ici la fin de l'année.

En résumé, pour l'instant la Samsung Galaxy Gear s'avère tout à fait inutile sans sa tablette. Ce qui lui vaut le surnom du "compagnon du vrai compagnon" selon The Verge.

Prix trop élevé pour cette Galaxy Gear

299€ ! C'est la somme qu'il faudra débourser pour s'attacher la montre au poignet. Si on y ajoute le tarif de la tablette ou du smartphone, ça fait cher l'addition…

Notifications non-informatives

La résolution et la taille de l'écran font qu'il est difficile de suivre ses notifications sur la smartwatch.

La solution mise à disposition par Samsung n'est autre que de conseiller à l'utilisateur de lire cette notification sur son smartphone/tablette. Du coup, ça limite beaucoup l'utilité de la montre

Interface lourde et bugguée

Après plusieurs jours d'utilisation, les testeurs on remarqué la présence de bugs récurrents et de ralentissements sur l'interface de la montre.

Si au départ, ils n'y ont pas prêté attention. Ils avouent qu'à la longue, cela est nuisible à l'expérience utilisateur. Et en fin de compte, il est plus simple de sortir son téléphone, et obtenir les informations directement dessus.

Batterie vous dites ?

Sans doute le plus gros point faible de cette montre : l'autonomie de la batterie.

On est très loin des 25 heures annoncées ! En fonction des sollicitations, la montre affiche une autonomie entre 4 et 6 heures pour une utilisation intensive, et de 12 heures pour une utilisation conventionnelle.

En conclusion ?

En conclusion, et au même titre que The Verge et Wired, nous pensons que les personnes de chez Samsung ont confondu rapidité et précipitation. Ce qui leur a d'ailleurs valu une note de 4/10 par ces deux magazines.

Ils ont livré une mauvaise copie, un terminal peu abouti avec des fonctionnalités mal intégrées. C'est pourtant dommage dans un secteur où tout est encore à faire.

Une seconde version serait déjà dans leurs cartons, affaire à suivre donc…

article rédigé par

Passionné de sciences et de nouvelles technologies, j'aime partager des bons plans, des astuces et discuter de sujets de l'actualité geek. Le tout autour d'un bon petit qahwah !

@MonT_s_C
  • Thomas M.

    12 Heures d’utilisation conventionnelle ? je vois bien la situation :
    – Quel heure est-il?
    – Attends je sors mon téléphone, ma montre n’a plus de batterie…
    Comment détruire l’utilisation première de cet objet, c’est navrant de la part de Samsung de proposer un objet qui se détourne tellement de sa caractéristique première qu’il ne devrait même pas appeler ça une MONTRE.
    Comme dirait l’autre, ils chient dans la colle!

  • Arnaud_B

    Comment le manque de concurrence peut il faire qu’on bâcle un tel projet ? Ce ne serait pas plutôt un manque de vision ?

  • Claudio Monteiro

    Ce qu’il faut pas entendre ! Je ne vois vraiment pas en quoi le manque de concurrence peu justifier un « Fail » pareil, à moins que tu n’insinues que Samsung ne pouvait pas s’inspirer d’un travail déjà fait par une autre marque?
    Non franchement, s’ils étaient capables d’innover un minimum, ils auraient eut au moins 3 mois d’avance sur leurs concurrents directs. Mais là, ils ont juste dépensé des millions pour sortir un vulgaire gadget, ne remplissant même pas correctement la simple fonction de montre pendant 24h à la suite…

    • Si, justement elle tiens 1 journee si on l’utilise comme une montre mais elle ne tiens que 6h si on commence a utiliser tout ce qui est gadget. Samsung n’as besoins de copié elle depose assez de brevet comme ça. Si tu lisais ce j’ecrivais tu aurais compris que la concurrence permettais de mieux finir le produit pas de rajouter des chose d’un autre concurent. Juste de mieux peaufiner la machine.

      • Claudio Monteiro

        Il me semble pas avoir parlé de journée, mais de 24h à la suite. Or le problème, c’est que par conception, cette « montre » ne les tient pas les 24h à la suite…
        Ensuite, il faudrait être capable de faire la différence entre déposer des brevets, et innover. Innover, c’est pas juste assembler des composants, ajouter un appareil photo et du NFC. C’est créer une vraie expérience utilisateur, et ce accessible pour tout le monde. Samsung eux même ont reconnu que cette montre n’est pas aboutie (cf la citation).

  • Wesker3

    Je vois vraiment pas l’intérêt d’un tel objet, même si cela venait à être aboutit dans quelque années on a déjà des smartphones et montres conventionnel, non franchement je vois pas.

    • Claudio Monteiro

      Moi je suis pas aussi catégorique ! Je pense que ça peut devenir un outil puissant s’il respecte deux points. Le premier c’est de respecter la nature même de l’objet, c’est à dire une montre. Du coup faut oublier une autonomie de 12h, c’est du n’importe quoi. Le second point serait d’avoir un vrai outil qui facilite la vie au jour le jour. Ça implique qu’il soit suffisamment bien implémenté dans l’écosystème du constructeur, et non pas un objet bourré de gadgets inutilisables…