Pourquoi tant de haine ??


Ce site n'utilise aucune publicité intrusive, alors pourquoi utiliser AdBlock ?
Chaque article ne présente que deux publicités : une avant le texte, et une autre a droite de la signature de l'auteur. C'est tout.
Ces deux publicités sont les seuls éléments visibles qui permettent de financer ce site.

Essayez ! Mettez RetinaBoys.com en liste blanche dans AdBlock !
Merci par avance.

Le Leap Motion une techno pour vraiment contrôler son Mac?

Par le

Le Leap Motion, une techno de reconnaissance visuelle pour contrôler l'ordinateur du bout des doigts. Un certain temps soupçonné d'être un fake, l'appareil est bien réel et même enfin dispo en France. Ce minuscule boitier est il à la hauteur des vidéos qui ont fait le buzz le temps de son développement ?

What’s in the Box ?

Un minimalisme digne d’Apple que l'on retrouve chez beaucoup au déballage mais qui m'a interpellée. D’ailleurs si le produit est également compatible avec Windows 7, les visuels et illustrations mettent le plus souvent en scène du matériel de l’univers Apple.

La boîte contient l’habituelle garantie internationale multilingue, une carte notice "3 étapes", , deux câbles, et le Leap Motion donc.

leapmotion deballage elements boite

La carte notice est surprenante, c’est seulement un recto indiquant l’adresse du site et deux illustrations qui reviennent à dire branchez, bougez.

leap motion est livré avec deux cables, le dispositif de reconnaissance gestuelle

Pour la connexion, on a donc deux câbles. Un court et un long. C’est bien pensé. Pour utiliser le Leap Motion avec un iMac dont les ports USB sont touts proches sur le bureau ,le petit modèle suffit (55 cm or fiches) et ne traîne pas partout. A l’inverse avec un Mac Mini inclus dans un meuble télé, j’ai apprécié la version longue (145 cm or fiches) pour venir placer le contrôleur en haut du meuble prés de l’écran télé.

Le Leap Motion lui même est vraiment un petit objet : 10 cm x 3 cm x 1 cm pour 32 grammes. Au déballage, on se demande vraiment si ce petit bidule va fonctionner. Comparé à la télécommande d'Apple

leap motion comparatif taille

Mise en service rapide

Le déballage terminé, rendez-vous donc sur le site Leap Motion. Après la création d’un compte, un de plus, il n’y a qu’à télécharger un pack de 81,4Mo qui une fois installé occupe un peu plus de 200Mo.

installation du leap motion, le controleur sans fil pour remplacer la souris par vos mains

Le paquet installe à la fois le gestionnaire du Leap Motion et une application "Airspace", dédiée à l’objet. Un panneau de commande supplémentaire s’installera donc en trois secondes dans votre barre des menus. Quand à Airspace, une fois installé, il faudra commencer par le mettre à jour et le laisser charger les dernières versions des applications que vous voudriez installer. Mettre en service votre Leap Motion un soir d’orage ou de coupure de téléphone serait donc une mauvaise idée.

test du leap motion, l'appli airspace regroupes toutes les applis qui utilisent cette techno sans fil de controle de l'ordinateur par les gestes

Prise en main prometteuse

Dés que votre ordinateur détecte le Leap Motion, une fenêtre de visualisation est lancée et l’on découvre des trainées de lumières sur l’écran, nos gestes en fait. Sur le site, plusieurs tutos vidéos, en anglais, mais pas trop mâchouillé, concis et non sans un certain humour.
On commence vite à jouer en bougeant les mains tel l’apprenti sorcier. Pour l’instant le Leap Motion ne contrôle rien on est juste dans le “visualiseur”.

test du leap motion, le visualiseur permet de 'sentrainer à controler l'ordinateur par ses gestes et à rendre tactile l'espace devant soi

L’appareil retranscrit assez bien les mouvements de nos dix doigts et l’amplitude de nos avant-bras. Il sait aussi interpréter une sorte de “pointé”, lorsque l’on avance un doigt comme pour cliquer vers l’écran, un appui plus lumineux symbolise le geste. Des premières minutes impressionnantes et on s’imagine tout de suite de sacré perspectives d’utilisation.

Tout passe par Airspace… et le store

Ces perspectives se concrétisent avec des apps. Pour que le Leap Motion fonctionne, il faut télécharger, installer, parfois payer, lancer et configurer des applications donc. Et c’est là que l’on déchante un peu.

Sur Mac, il y en a un peu moins de 100 dont seulement une quarantaine de gratuites. Une fois que l’on a éliminé tout ce qui est éducation, sciences, expériences expérimentalement expérimentales, il ne reste pas grand chose en terme de contrôle de l’ordinateur, une petite vingtaine de propositions.

test du leap motion, tout passe par l'airspace store, des applications pour controler l'ordinateur par les gestes

Certes le projet n’en est qu’à ses débuts mais c’est un peu frustrant de voir si peu d'applications après s’être entrainé dans le visualiseur qui marche si bien.

Lorsque l’on ajoute une appli depuis l’Airspace store, en fait une page web, celle-ci s’ajoute simplement aux applications du Mac. Le gestionnaire Airspace ne fait qu’afficher les apps compatible Leap Motion. Cela peut donc vite devenir le bazar quand vous êtes dans votre Launchpad, vive les dossiers pour ma part.

Sensibilité instantanée mais la précision est à mériter

La sensibilité du dispositif me semble bonne, tout au moins compte tenue de mon échelle de comparaison: la Wii U et mes souvenirs du kinect première génération. Pour la précision il va falloir s’entraîner.
Ce qui m’intéresse c’est le pilotage du Mac. Pour peu qu'on utilise aussi iClapper et Alfred il n'est pas évident de ne pas configurer la même chose plusieurs fois et puis il ne faudra pas confondre quel raccourci et quel geste lancent quoi. Vivement que toutes ces nouvelles interfaces soient intégrées plus nativement.

J'ai positionné le Leap Motion entre mon écran et mon clavier comme indiqué dans les tutos.

leap motion positionne entre clavier et ecran

Pourtant de nombreux gestes déclenchent trop souvent le Leap et donc une tâche sur mon iMac, ce qui vient alors interférer avec ce que je fais.

Certains de mes mouvements sont devenus parasites, comme prendre un post-it. J'ai tenté de ré-organiser mon bureau mais sans succès. Je n'ai pas envie de faire sans cesse attention à mes gestes, du coup j'ai finalement désactivé le mode "automatique" du Leap. Je dois maintenant l'activer  lorsque je veux l'utiliser.

Encore du chemin à faire

Pour les applications de contrôle, j'ai testé, entre autres, les gratuits Handwave et Touchless for Mac.

Touchless est clairement le programme le plus avancé. Il permet de piloter l’ordinateur sans gestes pré-déterminés mais plutôt avec nos gestes qui se substituent naturellement à la souris.

leap motion touchless tutorial

Il permet de naviguer au fil de l'eau, au fil de l'utilisation de son ordinateur. Mais du coup il faut régulièrement retourner dans le tuto de formation, ça tombe bien celui ci est assez complet, pour se créer des automatismesAu bout d’une semaine, je n’y suis pas encore.

Leap Motion Touchless calibrage

Handwave est plus anecdotique. Pratique pour paramétrer le réglage du volume, cette appli est limitée à des gestes précis que le Leap Motion a du mal à différencier. Ainsi mon swipe droit pour changer de morceau passe régulièrement pour un cercle right qui augmente le volume. Le tout se confondant avec la fermeture de mon poing ce qui coupe tout.

Je ne contrôle donc pas vraiment mon ordinateur par mes gestes, il y a bien une interaction entre mes mouvements et mon ordinateur mais je ne parlerai pas de maitrise. 

Et au niveau des jeux ? Je suis encore plus mauvaise que d'habitude à Cut the Rope ... la jouabilité est ultra sensible. 

Conclusion

Le Leap Motion en tant que technologie fonctionne très bien, les tutos sont sympas à suivre. Pourtant je suis déçue : en tant qu'application quotidienne je ne retrouve pas les promesses des développeurs.

Le Leap Motion ne permet pas encore de vraiment contrôler son Mac. En fait je crois qu'il s'agit vraiment d'un produit nouveau au sens encore très expérimental finalement, et c'est là qu'il ne faut pas se tromper.

Si comme moi vous êtes un enthousiaste de la nouveauté mais que vous voulez surtout vous faciliter la vie les mains en l'air, patientez un peu pour ne pas finir avec un Leap Motion inactif sur le bureau.

Si au contraire vous êtes du genre patient, minutieux et un peu testeur dans l'âme, le Leap Motion pourrait être votre prochain challenge. Mais il faudra à la fois faire votre apprentissage et savoir laisser le temps aux développeurs d'intégrer un peu mieux cette nouvelle interface aux programmes.

article rédigé par

J'ai lâché mes poupées quand un Atari 520STE et un Polaroid Supercolor 635 ont déboulé sous le sapin. Depuis, je bidouille, plutôt Mac et Canon. Sinon, je touche au marketing, entre autres...

  • MaksOuw

    J’ai eu le devKit du Leap Motion en février dernier, et j’ai jamais trouvé l’utilité, même pour un usage partiel… Le concept est sympa mais franchement, à utiliser quotidiennement je trouve pas ca génial. Heureusement que je l’ai pas payé !