Pourquoi tant de haine ??


Ce site n'utilise aucune publicité intrusive, alors pourquoi utiliser AdBlock ?
Chaque article ne présente que deux publicités : une avant le texte, et une autre a droite de la signature de l'auteur. C'est tout.
Ces deux publicités sont les seuls éléments visibles qui permettent de financer ce site.

Essayez ! Mettez RetinaBoys.com en liste blanche dans AdBlock !
Merci par avance.

Microsoft Surface 2 : innovation et lucidité

Par le

[Edit du 26/10/13] J'ai ajouté quelques mots à propos de l'écran électromagnétique de la Surface Pro. Merci à DaviDalvik pour ses commentaires.

La Surface 2 disponible aujourd'hui

Juste avant la Keynote d'Apple (que nous traiterons bien évidemment sur Retina Boys) Microsoft lance aujourd'hui la deuxième version de la tablette qui a fait tant de mal à ses finances. En effet, la Surface première du nom fut un parfait exemple d'échec commercial, comme en témoignent les successives baisses de prix depuis sa sortie.
Deux versions font ainsi leur apparition sur le site de Microsoft :

Surface Pro 2
- Système : Windows 8.1 Pro
- Processeur : Intel Core i5 (Haswell)
- Mémoire : 4 - 8Go
- Stockage : 64 - 512Go SSD
- Ecran : 10.6" 1920 x 1080 (206 ppi) électromagnétique
- Dimensions : 274,5 x 173,0 x 13,46 mm
- Prix : 879 - 1779€

Surface 2
- Système : Windows 8.1 RT (avec Office 2013 RT)
- Processeur : Nvidia Tegra 4
- Mémoire : 2Go
- Stockage : 32 - 64Go SSD
- Ecran : 10.6" 1920 x 1080 (206 ppi)
- Dimensions : 275 mm x 173 mm x 8,9 mm
- Prix : 439 - 539€

Un ordinateur, une tablette

Microsoft reprend le même schéma qu'avec la Surface 1. La Surface Pro 2 est un vrai ordinateur, avec une architecture PC 64 bits (processeur Intel). Un autre avantage : elle dispose d'un écran électromagnétique qui peut fonctionner avec un stylet et reconnait différent plusieurs niveaux de pression. Une fonctionnalité rare sur l'ensemble des tablettes, appréciable notamment pour les graphistes.
la Surface 2 est une tablette en architecture ARM (processeur Nvidia) et qui embarque la version allégée de Windows 8 (version RT).
Ce sont donc deux machines très différentes : la Pro se comporte comme un ordinateur classique. La pas Pro ne permet d'installer que des applications du Windows Store.

Impossible de ne pas noter que les noms sont encore moins différents qu'avant. Rajouter "Pro" derrière le nom de la tablette est quelque peu mesquin de la part de Microsoft.

On se souvient que c'est cette confusion, cumulée à la limitation logicielle de la RT, qui a valu l'échec de la Surface. On se demande donc quels arguments de poids pourraient changer la donne... peut-être la mise à jour récente de Windows 8 ?

Windows 8.1 : innovant à tous les niveaux

Quelques semaines plus tôt apparaissait Windows 8.1, laissant entrevoir une ère nouvelle pour nos chers ordinateurs. Enfin, c'était la promesse de la société aux 90% de part de marché, qui considère cette mise à jour comme majeure. Et en effet, il y a de quoi se vanter.

Petit tour des principales évolutions de l'OS de Microsoft :
- Grand retour du bouton "Démarrer"... un simple raccourci vers l'excellent Modern UI, l'interface à tuiles
- Possibilité de mettre un fond d'écran sur la Modern UI (génial !)
- Nouvelle taille de tuiles (ahurissant !)
- Page de connexion qui utilise nos albums photos pour faire de superbes diaporamas (bluffant !)
- Synchronisation des favoris et des onglets Internet Explorer entre plusieurs ordis (stupéfiant !)
- Recherche Bing sur le contenu local et internet confondus

Vous l'aurez compris, Windows 8.1 ne fait dans la dentelle ! On sent tout de suite qu'on est sur un système vraiment mature et innovant.
Blague à part, la recherche Bing est plutôt bluffante, bien que peu visuelle et pas toujours pertinente. Trop d'informations tue l'information.

Pour conclure sur Windows 8.1, on pourrait dire que MS se fout un peu de la tronche de ses utilisateurs. Entre démagogie (bouton démarrer qui n'apporte rien), et bonnes idées (interface plutôt jolie)... mal exploitées (c'est autant le bordel que dans le panneau de configuration de Windows 7), l'OS peine toujours à convaincre et reste le c** entre deux chaises : le Modern UI ne peut pas fonctionner sans le bureau hors usage bureautique ( ce qui est, somme toute, relativement paradoxal - vous en conviendrez).
L'ergonomie apparente est finalement pénible à l'usage (passable en tactile, ou oublie vite le Modern UI sur un écran classique), et la mise à jour 8.1 si importante ne permet pas de rendre l'expérience plus agréable, elle fait de Windows 8 ce qu'il aurait dû être à sa sortie. Un bon vieux Cinnamon (je vous en parlerai un de ces quatre matins, promis) ou Mac OS se montre bien plus efficace.
Windows 8 évolue mais manque encore de maturité et de simplicité.

Un ressenti mitigé

Vous l'aurez probablement ressenti, ces nouvelles Surface ne m'enchantent guère. L'an dernier, j'avais peur que Microsoft affirme son monopole en utilisant son nom et sa jolie tablette, aujourd'hui je me rends compte qu'il reste bien du chemin à parcourir pour être au niveau d'Android et de iOS - sur la partie "tablette".
Pourtant, la Surface a ses qualités : une belle finition, un concept de clavier bien fichu, une interface utilisateur mignonne, une configuration plus qu'acceptable, un écran de très bonne résolution pour une telle surface (haha, haha), et électromagnétique pour la version Pro.

Finalement, la véritable limite vient uniquement du système : il manque terriblement de maturité, de cohérence et d'uniformité. Je vois mal Microsoft gagner beaucoup d'utilisateurs en faisant évoluer Windows aussi laborieusement.

article rédigé par

Amoureux de la langue française, technophile et mélomane, dans la vie je tente des trucs. Parfois, ça marche. Parfois.

  • Alex

    Le windows 8.1 est une bonne mise a jour mais qui aurait du être le Windows 8 du début.

    Après l’interface tactile est, je trouve très simple a utilisé et y a de bonne idées, toutes les configs Pc et Apps tactiles se retrouvent sur l’interface Modern UI qui est simplifié par rapport a celle du Bureau.

    Je reviens aussi quand Apple sortait l’iPad et après les rumeurs parlaient d’écran tactile sur Macbook/iMac avec iOS, on a seulement un store d’applications sur OS X. Interface utilisateur différente avec iOS et Mac OS.

    Microsoft met une interface pareil que Windows Phone sur Windows 8 avec une synchronisation entre les mêmes apps pc/tablette/mobile ou y une cohérence pour l’utilisateur quand il change de matériels ou il retrouve la même interface/configuration perso synchronisé et ça critique dans tous les sens.

    Pour l’utilisation sur une tour, c’est ce que j’ai, les apps du store sont d’un confort d’utilisation/visuel qu’on retrouve sur certains sites, j’ai pas d’écran tactile mais si j’en avais ce serais un confort en plus.

    Après la surface pro 2 ne concurrence personne car c’est clairement un hybride même un nouveau produit avec la puissance d’un pc en étant tactile FHD, i5, 4go ram… contrairement a une tablette et de ce que fait pas un ordi portable. Avec un prix de 879€ et qu’on le compare avec quelque chose d’équivalent pc + tablette, on arrive presque au même prix ou plus suivent la marque prise (Apple).

    Pour finir, petite comparaison avec cette video : http://www.youtube.com/watch?v=oG0yZLEPN_Y qui montre quelque chose qui n’est sur iPad qui est chiant et un manque de confort d’utilisation contrairement a la surface.

    • Tris’ Kap’

      Et oui, il y a de bonnes idées sur Windows 8. Quelques unes :)

  • DaviDalvik

    Exactement Steve! J’ai arrêté de lire à: « une machine on ne peut plus lambda (et pas « pro » pour un rond) est vraiment mesquin de la part de Microsoft. »

    Et la gestion stylet/dalle electromagnetique? C’est pas une différence pro ça? Encore faut-il avoir été utilisateur un jour d’un Tablet PC pour le comprendre.

    Windows 8 RT est l’équivalent de Ios/Android. Windows 8 de la Surface Pro n’a lui pas d’équivalent. (un macbook air avec écran détachable et dalle tactile ça existe? ….

    Vraiment très déçu par cet article vite fait torché. Comme le dit Steve poliment, prise de position…

  • Tris’ Kap’

    Prise de position ? Certainement. Un avis tranché ? Aussi.
    A la va vite ? Non, pardon. Tout est très réfléchi. J’ai bfait le même coup de gueule à Apple, qui fait peu avancer les choses. C’est pas MS qui me déçoit, mais le peu d’innovation derrière la promesse.
    Je vous en prie, exprimez-vous encore plus.

    • DaviDalvik

      Reconnais tout de même que tu y vas fort en disant « pas pro pour un rond » car justement Microsoft rend abordable des fonctions qui coutaient encore un bras il n’y a pas si longtemps (mettre plus de 2000€ dans une Tablet type slate pour avoir un vrai stylet et une vrai dalle electromagnetique gerant plusieurs niveaux de pression) Pour info, beaucoup de graphiste se sont rués sur la première Surface Pro et ça va continuer. Tu vas me dire que c’est specifique et touche peut etre une minorité et je te repondrai que c’est justement là qu’on entre dans le secteur pro. Je suis d’accord sur le fait que la version RT était cher à sa sortie, d’où ce fiasco commercial et cette baisse. Mais là encore positionné à ce prix maintenant, on dispose tout de meme d’un device certes bridé mais faisant tourner une vrai suite bureautique comme Office et permettant grace au clavier magnetique de reellement prendre des notes et plus sans taper sur une vitre. La également MS a poussé un peu plus loin qu’Android et Ios en permettrant aux petites bourses de tout de meme se permettre l’usage d’un suite office (ca parait rien comme ça mais un étudiant voulant bosser dans un standard comme office avec un vrai clavier, une compatibilité pour l’impression tout ça à petit prix sera ravi) D’ailleurs je trouve à ce sujet que MS à bien foiré sa com.

      La Surface RT est l’outil étudiant idéal. Le repositionnement en terme de prix est arrivé trop tard et la Surface RT est passé pour un produit quelconque.

      • Tris’ Kap’

        C’est drôle; je suis étudiant et incapable de toucher à Windows. Je m’en sors parfaitement bien avec mon Ubuntu et LibreOffice.
        Un écran de 11″ pour bosser, que ce soit un bon écran ou pas, c’est trop petit.
        Enfin, je trouve ça trop facile de mettre « pro » derrière le nom d’un produit sous prétexte qu’on y met un processeur x64 et une suite logicielle. Je trouve, comme tu l’avais deviné, que c’est une machine parfaitement grand public.

        Question de point de vue…

        Lis l’article en entier, tu verras que je ne cache pas les qualités (en tout cas celles que je trouve intéressantes) de la surface.

        • DaviDalvik

          J’ai relu plusieurs fois avant de te répondre je te rassure et je t’invite à refaire la même chose lorsque j’aborde la partie dalle électromagnetique/stylet qui vaut bien le terme « pro » à elle toute seule. J’ai bien vu que tu ne dénigres pas le produit MS et que tu as trouvé des qualités à cette Surface. Je trouvais surtout que tu prenais un raccourci en jugeant la « Pro » La différence n’est pas seulement dans le CPU et la suite logicielle. C’est 2 dalles complètement différente qui justifie sans problème l’écart de prix entre RT et PRO. Je ne vais pas lister les constructeurs utilisant cette technologie mais je t’assure que dans cette fourchette de prix on ne trouve pas grand chose pour concurrencer la Surface PRO. C’est encore une fois je le redis un secteur assez fermé mais il existe.

          Je me sens obligé de défendre cette Surface Pro lorsqu’on aborde pas toutes ses qualités et qu’à force d’habitude de tactile capacitif aux doigts, beaucoup de personnes ne savent pas que les dalles electro magnétique sont une autre technologie plus axée pro mais ayant tellement plus de possibilité. (reconnaissance d’écriture, niveaux de pressions, choix de mine, etc…)

          Je suis plutôt Windows par rapport à mon boulot, mais je suis très curieux de Linux et si tu abordes ces thèmes prochainement, je serai là pour les lire et t’écouter :-)

          Quand je parlais d’outil étudiant je me suis mal expliqué, je parlais surtout de l’étudiant lambda qui ne s’intéresse pas à ce genre de discussion et ne sais pas choisir, qui veut juste prendre des notes avec de l’autonomie et imprimer facilement sans exploser son budget. une RT première génération avec un clavier (le type cover) se situe sous les 450 euros et je trouve que c’est un prix honnete pour cette utilisation. (d’autant plus que le pack office est fourni)

          • Tris’ Kap’

            Tu as raison. Ca mérite d’être inscrit dans l’article. Je fais ça de suite.