Pourquoi tant de haine ??


Ce site n'utilise aucune publicité intrusive, alors pourquoi utiliser AdBlock ?
Chaque article ne présente que deux publicités : une avant le texte, et une autre a droite de la signature de l'auteur. C'est tout.
Ces deux publicités sont les seuls éléments visibles qui permettent de financer ce site.

Essayez ! Mettez RetinaBoys.com en liste blanche dans AdBlock !
Merci par avance.

Ce que l’on sait sur l’Apple Watch

Par le

Le System Developer Kit pour l’Apple Watch a été rendu public, et même s’il n’est pour le moment pas complet, cela permet d’en apprendre plus sur la montre connectée de la pomme.

Pour le moment, une simple extension de l'iPhone

Comme écrit en introduction, le SDK fraichement sorti n'est pas définitif. En effet, tout ce qui est développé pour le moment n'est qu'une extension d'une App iPhone. Il n'est donc pas possible d'avoir une indépendance entre l'iPhone et l'Apple Watch, enfin, pas avant l'année prochaine.

Apple Watchkit

Comment l'iPhone et l'Apple Watch communiquent

Comme le suggère l’image ci-dessus, les apps sur l’Apple Watch doivent communiquer avec un iPhone pour fonctionner. En réalité, aucun code n’est exécuté sur la montre, mais c’est bel est bien l’iPhone qui proposera sa puissance de feu au service de l’Apple watch. Toute interaction avec la montre (regarder les messages, toucher une notification, etc.) aura pour conséquence immédiate l’exécution de code sur l’iPhone, puis transfert d’informations via WatchKit, du téléphone vers l’Apple watch.

Trois éléments ne requièrent cependant pas l’iPhone, et heureusement. L’heure, la date et le chronomètre sont indépendants et fonctionneront directement sur l’Apple Watch, sans qu’il n’y ait besoin d’avoir son iPhone. De cette manière, tant que la montre aura de la batterie, on aura l’heure (ouf!). Les applications autonomes sur l’Apple watch pourront être développées au début de l’année 2015, comme le suggère le rapport publié par la maison mère.

Des écrans Retina

Les deux tailles d’Apple watch étaient déjà connues, mais leur résolution demeurait mystérieuse. C’est désormais de l’histoire ancienne, il y aura donc un écran qualifié de Retina sur les deux tailles disponibles pour le moment, à savoir 38 et 42mm. La plus petite disposera d’une définition de 272 x 340 pixels, tandis que le grand modèle sera doté d’une définition de 390 x 312 pixels.Ces écrans Retina auront une densité de pixels de 290PPP et 294PPP respectivement. Le grand modèle (que l’on se retient d’appeler Apple Watch Plus…) serait donc en toute logique le plus “gonflé” au niveau des spécificités. Nous ne savons pour le moment pas si la différence ne se fera qu’au niveau de l’écran, ou bien si certains autres composants, comme la batterie, seront aussi plus performants sur cette dernière.

Comme mentionné ci-dessus, les résolutions des montres sont sous la barre symbolique des 300PPP si chère à Steve Jobs, qui considérait ce chiffre comme “magique” en ce sens où il ne permettait plus à l’œil humain de discerner les pixels. Mais voilà, alors que le premier iPhone Retina était doté d’une résolution de 326PPP, l’Apple Watch arrive presque 5 ans plus tard avec une densité de pixels inférieure. On ne fait pas la fine bouche, mais c’est certain que l’on va regarder l’écran de la montre en étant moins éloigné que lorsque l’on regarde un iPhone, et il est évident que l’on va pouvoir discerner les pixels sans trop forcer. Que l’on soit d’accord, l’écran sera sans doute d’excellente facture, mais là où Apple peut se permettre de sortir un ordinateur de bureau avec une densité de pixels juste au-dessus de 200PPP sans que personne ne s’offusque de l’appellation “Retina”, pour la montre on n’est pas encore convaincu.

Tout n’est pas tout noir pour autant, et une bonne nouvelle est dans les tiroirs de Cupertino. En effet, la manière dont l’interface graphique est gérée sur l’Apple Watch laisse à penser que d’autres tailles d’écran pourront arriver sans poser de soucis aux développeurs. Si vous avez l’habitude de prendre vos iPhone ou iPad au moment de la sortie ou peu après, vous savez sans doute que le décalage qu’il y a entre la sortie matérielle et l’optimisation des applications est très (trop?) long. On accepte difficillement de mettre 1000€ dans un iPhone qui pendant plusieurs semaines aura très peu d’applications optimisées, alors imaginez-vous une montre où, pendant des semaines, les notifications, les applications, et la plupart des actions que vous souhaiterez faire ne s’afficheraient pas de manière optimale. Apple a pensé à ça, et pour éviter le casse-tête des développeurs avec toutes les tailles d’écrans à prendre en compte, a simplifié la gestion de l’interface graphique.

Watchkit

Là où sur iOS les développeurs spécifient des coordonnées pour afficher les éléments, les objets WatchKit prennent en fait en compte le coin de l’écran en haut à gauche, et remplissent tout l’espace disponible en partant de là. Ainsi gérer de nombreux écrans différents ne devrait pas poser problème, alors que c’est le cas sous iOS par exemple. Pour faire une analogie avec ce que l’on connaît sur le Web, on peut comparer ça aux versions Responsives de certains sites, qui s’adaptent automatiquement à l’écran sur lequel ils sont consultés.

Des notifications interactives

La présentation de l’Apple Watch le 9 Septembre dernier avait exposé des notifications avec lesquelles on pouvait intéragir, par exemple en répondant à des messages directement sur la montre. Nous en savons aujourd’hui un peu plus sur la manière dont les notifications sont gérées et comment on interagira avec celles-ci.

Il y aura en fait 2 vues différentes pour une même notification. Si vous recevez une notification, une aletre s’affichera sur l’Apple Watch comme on peut le voir ci-dessus à gauche. Si vous ne faites rien, elle disparaîtra automatiquement quelques temps après (ce n’est pas précisé combien de temps elle persiste sur l’écran). Toutefois, si pendant quelques secondes vous gardez votre poignet levé (signifiant que vous vous intéressez à la notification reçue), des détails apparaîssent, de manière à accèder à l’intégralité de la notification, quitte à naviguer avec un doigt pour faire défiler les informations. L’utilisateur pourra bien entendu choisir d’intéragir avec la notification : commenter, valider la notification, aimer, etc…

Le menu que l'on a sur l'App Musique (avec support d'Airplay)

Le menu que l'on a sur l'App Musique (avec support d'Airplay)

Enfin, Handoff sera bien entendu de la partie, et ce sera sans doute encore plus utile que ça ne l’est déjà. En effet, consulter un long mail sur l’Apple Watch sera très inconfortable, alors avoir la petite icône qui va bien sur l’écran de notre iPhone pour accèder direcement à ce mail sera bienvenue.

Voilà un résumé de ce que nous avons appris d’intéressant sur l’Apple Watch, n’hésitez pas à regarder la vidéo disponible sur le site d'Apple si vous voulez en savoir encore plus sur la montre. Quoi qu’il en soit, on est tous de plus en plus impatient d’avoir l’Apple Watch en main, et vous?

article rédigé par

23 ans - Passionné de nouvelles technologies, d'informatique et de tout ce qui touche à Apple. Amoureux de la montagne, exilé en bretagne...