Pourquoi tant de haine ??


Ce site n'utilise aucune publicité intrusive, alors pourquoi utiliser AdBlock ?
Chaque article ne présente que deux publicités : une avant le texte, et une autre a droite de la signature de l'auteur. C'est tout.
Ces deux publicités sont les seuls éléments visibles qui permettent de financer ce site.

Essayez ! Mettez RetinaBoys.com en liste blanche dans AdBlock !
Merci par avance.

Nikon a la tête dans les étoiles avec son D810A

Par le

Nikon a profité de la conférence CP+ se déroulant au Japon pour lever le rideau sur un nouveau boîtier haut de gamme et haute définition, le D810A ! Un nouveau reflex répondant totalement aux exigences de l’astrophotographie.

Une base solide pour le D810A

En partant d’une valeur sûre comme le Nikon D810, la firme japonaise a voulu créer un appareil efficace pour effectuer des prises de vue astronomique et ainsi repousser Canon dans ses retranchements avec son EOS 60Da.

Le D810A bénéficie de tous les avantages du D810 : un capteur 24 x 36 mm avec une sensibilité extensible jusqu’à 51 200 ISO, une définition de 36,3 millions de pixels , la vidéo Full HD en 50p/60p, un mode manuel d’exposition prolongée (900s), un boîtier tropicalisé et un pilotage depuis un ordinateur en Ethernet ou Wi-Fi en utilisant certains accessoires.

nikon D810A

Le gros changement de l’appareil se situe au niveau du filtre infrarouge : Nikon y a installé un filtre quatre fois plus sensible. Ce changement permettant au boîtier d’être plus précis sur la longueur d’onde Ha ( Hydrogène-Alpha) et ainsi, mieux étudier les nébuleuses tant en taille qu’en forme. Le Nikon D810A permettra de capter les moindres détails d’un ciel étoilé.

Ce boîtier sera disponible à compter du 28 mai 2015 pour la modique somme de 3699 euros environ. Le Nikon D810A reste tout de même un appareil photo destiné aux véritables passionnés d’astrophotographie étant donné ses caractéristiques et son prix.

article rédigé par

Je vis sur Grenoble et je suis passionné d'informatique et nouvelles technologies depuis l'âge de mes sept ans !

@msieur_sub
  • Antoine

    Excellent premier article Julien !

    • Julien Sabardu

      Je te remercie ;)

  • WornCherryRock

    Quel beau bébé ! :o et faut débourser combien en plus pour avoir l’objectif qui va avec ? :p merci pour l’article ! ;)

    • Julien Sabardu

      Merci ! Oula, le matos en optique est vraiment hors de prix. Mais le photographe Arnaud Thiry a réussi à créer un système moins onéreux et avec un simple 70-300mm ! Le boîtier par contre c’était un 5d mark III

      • WornCherryRock

        Oui je vois de qui tu parles il tient « Le studio de poche » sur YouTube ! ;) Je crois qu’il a prévu de faire une vidéo dans qq temps ! ;)

    • ElPecky

      Tout dépend l’usage… vu que c’est un fullframe, il faut un objectif fullframe et non apc-s. Après c’est la qualité de l’objectif qui fait son prix. Dans les photos (d’astro) proposées dans la vidéo, beaucoup d’entre-elles sont issues d’un shot depuis un télescope, c’est à dire le boitier directement branché sur le télescope, sans objectif. Donc ici, le prix de « l’objectif » c’est le prix du télescope (auquel il faut ajouter le système de monture pour connecter le boitier (ici un nikon), la motorisation nécessaire pour « suivre » ce que tu veux photographier car vu que les poses sont particulièrement longues, il faut prendre en compte la rotation de la terre et enfin le logiciel de pointage et de suivi (d’une nébuleuse, par exemple)).
      On est tout de même dans un produit très spécifique… donc coté prix, on atteint des sommets

  • Jérémy

    Génial comme article. En revanche le prix de l’appareil photo est… horrible.
    C’est « normal » au vue des technologies incorporées dans cette bête ! :)

    • Julien Sabardu

      Merci !