Pourquoi tant de haine ??


Ce site n'utilise aucune publicité intrusive, alors pourquoi utiliser AdBlock ?
Chaque article ne présente que deux publicités : une avant le texte, et une autre a droite de la signature de l'auteur. C'est tout.
Ces deux publicités sont les seuls éléments visibles qui permettent de financer ce site.

Essayez ! Mettez RetinaBoys.com en liste blanche dans AdBlock !
Merci par avance.

Apple Music : un altruisme forcé pour les artistes durant 3 mois

Par le

apple-music-vs-spotify-revenus-artistes-pourcentage-essai-gratuit3

La période de 3 mois gratuits lors de l'ouverture d'un compte Apple Music ne rapportera pas un seul euro aux artistes. Comment est-ce possible ? Réponse dans l'article.

Apple, un négociateur hors pair !

Avec l'arrivée imminente d'Apple Music dans le monde, nous étions en droit de nous interroger sur le pourcentage que la Pomme reversera aux détenteurs des droits des morceaux joués sur sa plateforme de streaming.

apple-music-vs-spotify-revenus-artistes-pourcentage-essai-gratuit7

Comme nous l'avions expliqué dans cet article, la firme de Cupertino proposera une période d'essai de trois mois pendant laquelle vous ne paierez pas un centime pour profiter d'Apple Music. Cette manière de fonctionner différente des autres plateformes comme Spotify, implique que la Pomme a dû sévèrement négocier avec les acteurs majeurs de l'industrie musicale pour rentabiliser cette affaire de gratuité trimestrielle.

Les négociations se sont donc conclues de manière très avantageuse pour Apple, qui ne reversera pas un seul centime des droits de diffusion aux majors, producteurs, artistes ainsi que tous les autres détenteurs de droits durant la période d'essai. Une affaire qui roule donc, pour une Pomme qui ne perdra pas d'argent durant ce laps de temps.

apple-music-vs-spotify-revenus-artistes-pourcentage-essai-gratuit6

Drake et Eddy Cue, enjoués par l'arrivée d'Apple Music

Du côté des artistes et des ayants droit, cette annonce n'est, a priori, pas trop mal perçue. En effet, Apple a voulu proposer une offre de découverte complètement différente de celle de Spotify (qui rappelons-le, propose une écoute gratuite et illimité à partir du moment où l'utilisateur se délecte de publicité pendant le streaming de sa musique) pour ensuite passer sur une offre 100% payante.

La stratégie de la Pomme n'est donc pas celle de nombreux autres acteurs, à savoir le Freemium. Sur le long terme, il se pourrait qu'Apple Music rapporte plus aux détenteurs des droits que les plateformes de streaming concurrentes, voyons tout de suite pourquoi.

Apple Music rapporterait plus aux artistes que la concurrence

Suite aux médisantes rumeurs parvenues cette semaine dans la presse, annonçant qu'Apple ne reverserait aux détenteurs des droits que 58% du chiffre d'affaires généré grâce à Apple Music, Robert Kondrk (dirigeant de chez Apple qui travaille avec Eddy Cue sur les négociations pour Apple Music) a dévoilé les véritables chiffres lors d'une interview accordée à Re/code.

apple-music-vs-spotify-revenus-artistes-pourcentage-essai-gratuit1

Apple reversa donc 71,5% de ses recettes aux ayants droit sur le territoire américain, et environ 73% pour les 99 autres pays concernés par le lancement d'Apple Music. Ce pourcentage n'a rien de mirobolant si on le compare à ce qui se pratique dans ce secteur où la redevance avoisine en moyenne les 70%.

Une période d'essai de trois mois stricte et un pourcentage légèrement supérieur à la moyenne, en lequel Apple croit fortement.

En effet, Robert Kondrk voit ce pourcentage plus élevé comme une véritable plus-value pour les artistes et les maisons de disques qui devront certes se contenter d'amour et d'eau fraîche pendant trois mois, mais qui à terme gagneront plus chaque mois, grâce aux revenus d'une plateforme d'écoute intégralement payante aux antipodes du modèle Freemium de Spotify.

Spotify n'entend pas se laisser marcher dessus sans rien dire

Le service suédois de streaming musical Spotify, leader (pour le moment) sur ce marché, a tout de suite réagi aux affirmations d'Apple concernant un supposé avantage concurrentiel d'Apple Music sur la part de chiffre d'affaires reversée aux détenteurs des droits.

apple-music-vs-spotify-revenus-artistes-pourcentage-essai-gratuit5

Jonathan Prince, porte-parole de Spotify, a déclaré que même si Apple ne proposera pas de service Freemium, de la musique sera diffusée gratuitement sur ses plateformes, via iTunes Radio et sa nouvelle radio Beats 1 notamment. Il a d'ailleurs précisé :

Nous payons des redevances sur chaque écoute, y compris sur les musiques jouées pendant nos périodes d'essai et sur notre radio mobile personnalisée, services qui équivalent à 70% de notre chiffre d'affaires total, et tout cela n'a jamais changé.

La riposte de la part du géant suédois (non, pas Ikea) est légitime, mais l'entreprise a tout de même un peu de soucis à se faire. Spotify revendique 20 millions d'abonnés payants à son service de streaming, ce qui est un score largement atteignable par Apple.

apple-music-vs-spotify-revenus-artistes-pourcentage-essai-gratuit2

En effet, la firme de Cupertino a vendu un peu plus de 500 millions d'iPhone à travers le monde, et un taux de conversion de seulement  5% suffirait à exploser le compteur de son concurrent, atteignant 25 millions d'abonnés à son nouveau service.

Si vous êtes musicien, chanteur, directeur d'une maison de disques, ou que vous voulez tout simplement donner votre avis sur cette politique commerciale d'Apple, échangez avec nous dans les commentaires.

article rédigé par

Jeune actif de 20 ans, kiffeur 2.0, passionné par Apple et tout ce qui tourne autour.

@clementdietz